samedi 22 février 2014

Souffrance

Je t'offre mon corps plein de souffrances.  S'Il te plaît de me faire souffrir, alors que je souffre jusqu'à mourir.  Mais si tu le peux Seigneur, éloigne de moi cette épreuve pour que je puisse te servir dans la paix et la sérénité. Je te le demande par l'intercession de Notre-Dame de Lourdes.  Sainte Marie, suppliez votre Fils de m'exaucer. Merci.

vendredi 21 février 2014

Confiance (3)

Je me sens si loin de toi mais je sais que tu es tout près de moi.   Sois mon ange gardien, Marie.  Ne m'abandonne pas et guide moi vers ton Fils qui m'attends.  Il est là au cœur de nos vies; il suffit juste de mettre toute notre confiance en Lui.

Confiance (2)

Seigneur, même si toutes les évidences démontrent le contraire, je te fais confiance.  Ne m'abandonne pas et sois-moi propice.  Notre-Dame de Lourdes, intercédez pour moi.

jeudi 20 février 2014

Confiance

Vierge Marie, je vais te voir à ton sanctuaire de Lourdes dans moins de trois mois pour te demander une grande faveur.  Je te fais confiance parce que ton Fils me l'a demandé.  Sainte mère de Dieu, reste avec moi et exauce-moi pour l'amour de Jésus ton Fils et notre sauveur. Amen.  Merci.

jeudi 9 janvier 2014

Évangile selon Saint Luc (4)

"Mais Zacharie dit à l'ange : « Comment saurai-je que cela est vrai ? Car je suis vieux et ma femme aussi est âgée. » Et l'ange lui répondit : « Je suis Gabriel ; je me tiens devant Dieu pour le servir ; il m'a envoyé pour te parler et t'apporter cette bonne nouvelle. Mais tu n'as pas cru à mes paroles, qui se réaliseront pourtant au moment voulu ; c'est pourquoi tu vas devenir muet, tu seras incapable de parler jusqu'au jour où ces événements se produiront. » Pendant ce temps, les fidèles attendaient Zacharie et s'étonnaient qu'il reste si longtemps à l'intérieur du sanctuaire. Mais quand il sortit, il ne put pas leur parler et les gens comprirent qu'il avait eu une vision dans le sanctuaire. Il leur faisait des signes et restait muet." (Lc 1,18-22)

Zacharie doute et il en donne des raisons: je suis vieux, etc.  L'ange lui rappelle qu'il n'a pas à douter: je suis Gabriel, etc.  Le doute apporte le châtiment: tu vas devenir muet, etc.  Mais la miséricorde du Seigneur est pour toujours: jusqu'au jour, etc.   

Prions le Seigneur: Que je ne sois jamais dans le doute devant ta parole et que je ne sois jamais séparé de toi.  Donne-moi ta paix Seigneur. Amen!

samedi 28 décembre 2013

Évangile selon Saint Luc (3)

“...il fera revenir de nombreux fils d'Israël au Seigneur leur Dieu, il marchera devant le Seigneur, avec l'esprit et la puissance du prophète Élie, pour faire revenir le coeur des pères vers leurs enfants, convertir les rebelles à la sagesse des hommes droits, et préparer au Seigneur un peuple capable de l'accueillir.” (Lc 1,16-17)

Jean le Baptiste fera revenir des enfants de Dieu par le baptême au Jourdain, un passage obligé, comme Élie fit passer Élisée ce fleuve parce que ce dernier s’était attaché à l’enseignement de ce grand prophète.  Voilà pourquoi Saint Luc écrit que le Baptiste a la puissance d’Élie; remarquer que l’évangéliste ne dit pas qu’il est Élie.  Mais les ressemblances sont frappantes: Élie et Jean habitèrent au désert, l’un et l’autre refusèrent les bonnes grâces de leurs rois et les deux seront annonciateurs de l'avènement du Règne de Dieu; Jean au premier avènement du Christ, Élie pour le second.  

Prions le Seigneur: Dieu plein de bonté et de douceur, daigne donner une double part de l’Esprit d’Élie et du Baptiste pour que tes prêtres annoncent de la bonne manière l’avènement du règne de Dieu.  Qu’ils trouvent les mots pour faire revenir les enfants dispersés vers les enseignements des pères de l’Église, vers le message des pères de l’Ancien Testament, et convertir les hommes qui refusent même à entendre ton nom. Que tes hommes consacrés préparent, selon la Sainte Doctrine de l’Église, ton peuple à accueillir enfin les paroles de ton Fils, notre rédempteur et notre Dieu, nous t’en supplions par ce même Jésus-Christ notre Seigneur et notre Sauveur, par qui tu donnes toutes grâces et tout bien.  Amen!

dimanche 1 décembre 2013

Évangile selon Saint Luc (2)

(1,3-15) - Quelques méditations

Lc 1,3: “Écrire pour toi, noble Théophile.” Saint Luc écrit pour moi, à moi qui aime Dieu et qui est aimé de Dieu.

Lc 1,5: “Zacharie, de la classe d’Abia, et sa femme qui était des filles d’Aaron.” Jean descend de personnages royaux ou de nobles races. Donc, Jean est un Prince et un prêtre depuis sa naissance, montrant déjà par la chair l’esprit qui est sur lui.

Lc 1,6: “Tous deux étaient justes devant Dieu, marchant dans tous les commandements et ordonnances du Seigneur d'une manière irréprochable.” Comment être juste devant Dieu: en suivant ses commandements et ordonnances d’une manière irréprochable.  

Lc 1,10: “ la multitude du peuple était au dehors en prière, à l’heure de l’encens”. S’associer au prêtre lorsqu’il prie.  

Lc 1,11: “Un ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l'autel de l'encens.” J’aime à imaginer qu’il y a toujours un ange à la droite de l’autel lors d’une messe.  

Lc 1,12: “Zacharie, en le voyant, fut troublé, et la crainte le saisit.” La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse. (Pr 1,7)

Lc 1,13: “...car ta prière a été exaucée: ta femme Elisabeth t'enfantera un fils que tu appelleras Jean.” Zacharie est avancé en âge, donc il ne doit sûrement pas prier pour avoir un enfant. Il doit plutôt prier pour le peuple, pour sa rédemption, ce qui va s’annoncer par la naissance de Jean, ce qui explique l’annonce de l’ange (ta prière a été exaucée).  Zacharie doit l’appeler Jean puisque ce nom veut dire “la grâce de Dieu”.  Zacharie a reçu la grâce de Dieu.

Lc 1,14: “Et ce sera pour toi joie et allégresse, …” Toujours une joie d’avoir un enfant, triplement dans un contexte de stérilité, de vieillesse et de savoir son enfant comme l’annonciateur de la rédemption des hommes.

“...beaucoup se réjouiront de sa naissance…”  Toujours se réjouir d’un saint.  La grâce de la sanctification provient de Dieu, donc, un saint est un signe de Dieu.  Mais tous ne le savent pas.  Alors on ne peut dire “tous”; on ne peut dire que “beaucoup”.  

Lc 1,15: “car il sera grand devant le Seigneur, il ne boira ni vin ni rien qui enivre,” Parce qu’il reniera les plaisirs de l’ivresse, il sera grand devant le Seigneur.  Tendez vers les réalités d’en haut et renier celles de la terre (Col 3,2).  

“...et il sera rempli de l'Esprit-Saint dès le sein de sa mère”. Déjà, Jean connaît par l’Esprit le Seigneur; il tressaille d’allégresse lorsque le Seigneur s’approche de lui.  Il y a aussi un petit message contre les pro-choix de l’avortement.  Il y a déjà une vie d’esprit dans le sein de la mère.  La grâce, donnée également à chacun, dès la conception jusqu’au dernier souffle de vie, ne peut être renier sous peine de pécher contre la vie, contre l’Esprit.  

Prions le Seigneur: Donne-moi, Seigneur, la volonté de ne pas succomber aux tentations de l’ivresse durant le temps de l’Avent et de mener à bien un petit carême durant cette période importante de l’année liturgique.  Donne à ton peuple, Seigneur, de marcher à ta lumière afin de dissoudre tous les ténèbres dans lesquelles il s’est empêtré.  Nous te le demandons par ce même Jésus-Christ Notre Seigneur et Notre Dieu par qui tu donnes toutes grâces et tout bien.